Quel avenir pour les orphelins

Se lancer dans la reproduction n'est pas toujours facile, il peut arriver que des problèmes surgissent, la mère ne peut pas toujours s'occuper de ses petits, ou, pire encore elle peut décéder et vous mettre face à une ribambelle de petits orphelins. Chez les rongeurs, les chances de survie sont plus faibles que chez les carnivores, cependant, les regarder mourir n'est pas envisageable une seule seconde, il faut donc bien tout essayer !

Trouver une mère adoptive volontaire, ce n'est pas toujours facile !

L'idéal, c'est de faire adopter les petits mais là encore, il faut avoir une mère de la même race, ayant des jeunes à peu près du même âge et qui accepte quelques bébés en plus de sa propre portée ! Toutes les femelles ne sont pas prêtes à adopter des bébés supplémentaires. Il faut déjà veiller à ce que la portée de la mère adoptive ne soit pas trop importante afin de ne pas mettre en péril ses propres petits qui risqueraient de ne plus avoir assez de lait où d'être sevrés trop tôt. La différence d'âge doit être la plus réduite possible entre les bébés adoptés et les autres, les besoins nutritionnels n'étant pas les mêmes et aussi pour que les plus vieux ne prennent pas tout le lait.

L'introduction des orphelins, une technique à respecter scrupuleusement

Retirer la mère adoptive de sa cage sans ses jeunes et l'occuper quelques minutes en dehors de sa cage avec de jeux, des curiosités et des aliments qu'elle apprécie tout particulièrement.

Mettre les orphelins dans la litière de la cage d'accueil afin qu'ils simprègnent de cette odeur.

Quelques minutes plus tard, introduire dans le nid les petits avec ceux de la mère en veillant à y toucher le moins possible mais en laissant les siens au-dessus des adoptées.

Ajouter de la nourriture dans la gamelle avec de petites gâteries et réintroduire la mère.

Surveiller discrètement la réaction de la mère afin d'intervenir en cas de problème.

Normalement, tout doit bien se passer si la mère n'a pas été absente de sa cage plus de 10 miutes environ. Si les différentes étapes se déroulent bien, les orphelins ont 90 % de chances d'être adoptés et sauvés. Les introductions doivent de préférence se dérouler dans la matinée, ces petits rongeurs ayant une activité plus importante en soirée.

Devenir parent adoptif de bébé rongeur, une tâche délicate !

C'est de loin la solution la plus difficile à mener à bien mais rien d'impossible !

Il faut cependant savoir que plus les orphelins sont jeunes, plus leur sauvetage sera périlleux. La première étape sera de se procurer du lait maternisé. Certains cabinets vétérinaires vendent du lait maternisé pour souriceaux et pour petites gerbilles (KMR, Esbilac).... mais si vous n'en trouvez pas, voici une recette pour fabriquer du lait de substitution, c'est la même que pour les souris exotiques et les gerbilles :

* 90 ml de lait homogénéisé à 3,25 % de matières grasses ;

* 5 ml (une cuillère à café) de lait en poudre pour bébé ;

* 3 gouttes de sirop de maïs (indispensable pour le bon équilibre intestinal des bébés) ;

* 2,5 gr (une cuillère à café) de céréales mixtes ;

* 3 gouttes de vitamines pour petits rongeurs.

Cette préparation doit être impérativement conservée au réfrigérateur et refaite toutes les 24 h. Le lait doit être présenté aux bébés à la température moyenne de 37°. Vérifier scrupuleusement la température en mettant quelques gouttes sur le dos de la main afin d'éviter toute brûlure aux bébés.

Un petit compte gouttes ou une petite seringue sans l'aiguille fera un biberon adapté à la taille des bébés. Ce matériel devra être stérilisé dans de l'eau bouillie sans savon (les résidus deviendraient toxiques pour les petits) avant chaque tétée.

L'équilibre diététique pour le lait de rat est le suivant :

Lipides 13 % ; protides 9,7 % ; lactose 3,2 %

pour la souris : lipides 12,1 % ; protides 9 % ; lactose 3,2 %

Mère de substitution, un travail à plein temps !

La première semaine, il faut arrêter lorsque l'estomac est plein (tâche blanche derrière les côtes à gauche de l'abdomen). Après la première semaine, le bébé se détourne lorsqu'il est rassasié. Un excès de nourriture peut déclencher une diarrhée chez un très jeune rat. La tétée doit se faire lentement afin d'éviter qu'il ne refuse toute nourriture. Les bulles de lait ressortant par les narines risquent de provoquer une aspiration dans les poumons qui déclencherait une grave pneumonie. Pendant la tétée, il faut tenir le bébé verticale pour éviter l'étouffement. Attention aux mains froides, les bébés sans poils sont très frileux.

Il faut stimuler les fonctions naturelles des bébés. Pendant les deux premières semaines, il faut se subsituer à la mère qui lèche ses bébés en frottant doucement la région ano génitale avec un linge fin et propre avant et après chaque repas.

Les bébés de moins de huit jours ne sont pas capables de maintenir leur chaleur corporelle seuls, il est donc indispensable de leur fabriquer un nid douillet et chaud, tapissé de tissu doux. La température moyenne du nid doit être comprise entre 24 et 30°. Il faut impérativement installer un thermomètre près du nid afin de vérifier la température ambiante. Un excès de chaleur est aussi néfaste pour les petits qu'une température trop basse. Il faut recouvrir le nid avec du coton, ce qui ermet de conserver une température constante et de laisser passer l'air indispensable aux bébés. Rapidement, les jeunes auront envie d'exlorer la cage avant même d'ouvrir les yeux. Ils risquent de se refroidir sans la présence de la mère qui les ramènerait rapidement au nid. Il faut donc fabriquer un nid assez profond pour éviter que les bébés ne s'échappent.

Gérer les bébés rats

Comme pour tous les autres bébés, il faut connaître leur âge, les besoins n'étant pas les mêmes selon leur date de naissance (quantité, fréquence des tétées etc). Bien sur l'idéal est, là encore, de trouver une mère ayant des jeunes du même âge ou presque et aussi n'ayant pas une trop grosse portée en charge. Il faut éviter de mettre des orphelins ayant plus de 3 ou 4 jours de plus que les bébés de la mère naturelle. Les nouveaux venus risqueraient de prendre tout le lait et mettraient en péril la vie des autres petits. Si vous n'avez pas de mère d'accueil, demandez à votre vétérinaire qui peut éventuellement vous donner les coordonnées d'un autre éleveur passionné.

Horaires des tétées selon l'âge (rats et souris)

* du 1er au 7e jour : toutes les deux heures, jour et nuit ;

* du 8e au 14e jour : toutes les trois heures dans la journée et toutes les quatres heures la nuit ;

* du 15e au 21e jour : toutes les quatres heures, une fois la nuit (5 h maxi sans rien proposer). Les bébés peuvent commencer à manger un peu de nourriture comme les adultes ;

* du 22e au 30e jour : passer progressivement de 3 biberons à 1 jusqu'au sevrage complet. La gamelle avec de la nourriture pour adulte reste en permanence à leur disposition ainsi qu'un biberon avec de l'eau renouvelée chaque jour.

La température ambiante autour des petits doit être maintenue entre 28 et 30°C.

Soyez patient, chaque tétée pour un raton dure environ 20 minutes et 15 minutes pour une souris.

Commentaires (3)

1. Taveneaux 26/11/2010

Bonjour,
nous avons eu une jeune rate en animalerie (âgée de 1 mois et quelque). Celle-ci était séparée des mâles. Nous avons donc été très surpris de retrouver un jour 6 bébés rats dans la cage. La femelle ne s'en est pas du tout occupée. Elle en a mangé Trois. Nous avons retiré les 3 autres et depuis mardi, je les nourris avec du lait pour chatons (selon les conseils d'un véto NAC). Je ne sais pas si je fais bien. Les petits bougent, ils sont dans une boîte à mouchoirs avec une lampe chauffante au-dessus d'eux. Comment savoir s'ils sont bien hydratés ?
2 d'entre eux sont bien vif. Le troisième est plutôt faible. Ils ne têtent pas. Je dois leur ouvrir délicatement la bouche pour y verser le lait. Ils font des pipis et des petites crottes miniatures. Quels conseils me donneriez-vous pour améliorer tout cela ?
Merci d'avance pour la réponse,

Bonne journée,

Florence

2. Cel 02/12/2010

Bonjour,

Il ne faut pas trop faire confiance aux animaleries même si la femelle était séparée des mâles, il faut toujours se méfier.
Votre rate les a eus beaucoup trop tôt !! A mon avis, elle les a mangé parce qu’elle ne sait pas s’en occuper et donc c’est pour sa qu’elle les délaisse. Quand les rates portent trop tôt c’est souvent le cas qu’elles délaissent leur porter, les mangent, ou les tuent tout simplement. Mais elles peuvent aussi très bien s’en occuper même être trop protectrice (on ne pourra pas mettre la main dans la cage sinon elle se montrera très agressif juste pour les protéger).
Vous avez bien fait d'aller voir un vétérinaire qui si connaisse en NAC. Si il vous a conseillé d'utiliser se lait alors je pense qu'il faut continuer. Pour voir si les petits mangent à leur faim, il faut regarder leur petit ventre et vous apercevrez une tâche blanche. C'est le lait que l'on peut voir à travers leur peau.
Il faut aussi bien surveiller la température car normalement c'est la maman qui tient chaud ! S’ils font bien leur besoin c'est déjà une très bonne chose !!
Ils ont combien de jour ?
Mais il faut savoir que plus les petits sont jeune plus il y a de chance qu’ils ne survivent pas !!

Je vous souhaite bonne chance pour sauver ces petits loups !!

Bonne journée

3. RACINE 07/01/2012

bonjour moi j'ai des souris il yen avais une qui avait mis bas il y'a 5 ou 6 jours mais malheureusement un chat a mangé la femelle et ma laissé avec 13 petits souriceaux trop mignon, je suis parti chez un véto et il ma donné du lait materniser pour chaton donc je l'ai ais donner mais ils ne boivent pas vraiment et comme j'ai une autre femelle gestante j'ai mis les petit avec elle et je voulais savoir si elle s'en occupera

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site