L'intelligence et sa faculté d'apprentissage

Il est largement admis que le rat est un animal très intelligent, très malin. En témoigne la difficulté que nous avans à faire fuir les rats sauvages qui colonisent nos habitations, nos granges et nos égouts. Le rat sauvage possède une extraordinaire faculté d'adaptation lui permettant de coloniser quasiment tous les milieux. "Si le rat pesait 20 kilos de plus, l'homme ne serait plus le maître du monde", disait Einstein.

Le rat, un animal très astucieux

La première manifestation de l'intelligence de nos compagnons se situe dans leur capacité à résoudre certains problèmes simples. Nos rats peuvent faire preuve de beaucoup de malice pour arriver à leurs fins.

Le rat a la capacité de se tenir sur ses pattes arrières et, par conséquent, de libérer ses pattes avant qui ont la forme de petites mains. Ceci est un point essentiel qui accroît sa capacité à attraper des objets, les déplacer, ou à creuser.

Beaucoup de rats trouveront, par exemple, un moyen d'ouvrir la porte de leur cage. Si cette dernière est coulissante, il faudra parfois moins d'une journée au rat pour comprendre comment s'échapper. Il est très courant de devoir sécuriser les portes de cage avec du fil de fer ou un petit mousqueton.

Un autre exemple : un rat souhaitant grimper sur une chaise, pour pouvoir accéder à la table, parviendra souvent à ses fins en se hissant par le pied de la chaise. Les rats sont très habiles et arrivent facilement à se hisser là où ils souhaitent, il devient alors difficile de mettre hors de portée bon nombre d'objets... Heureusement, beaucoup de rats sont assez paresseux et il est rare, mais cela arrive, qu'un rat cherche constamment à atteindre tout ce qu'il peut.

L'intelligence sociale du rat

Chaque groupe de rats comporte un dominant et des dominés et les relations entre les différents membres du groupe s'effectuent selon des codes sociaux précis. Il existe un réel mode de communication chez le rat, dont certains propriétaires se servent pour communiquer avec leur animaux.

 Par exemple, lorsqu'un rat veut montrer à un autre qu'il est agacé, il va mettre ce dernier sur le dos et lui souffler bruyamment dessus (c'est d'avantage le bruit que le souffle qui est important ici). Ainsi, si un rat fait une bêtise, il est possible de faire la même chose, on verra souvent le rat se calmer tout de suite.

Mais un rat peut comprendre plus que cela. S'il fait quelque chose qui nous déplaît, il suffit souvnt de taper dans ses mains en disant son nom sur un ton d reproche et l'animal, même si il est en groupe, stoppera son activité (pour la reprendre dès que vous aurez le dos tourné, bien entendu...) Evidemment, pour que cela fonctionne, il faut que le rat comprenne son nom.

On peut aussi parler de l'existence d'une culture chez nos compagnons. Lorsqu'un rat trouve une astuce pour ouvrir la porte de sa cage, comprend comment accéder à un endroit stratégique dans la pièce de sortie, ou encore, à l'endroit où sont stockées les friandises que vous lui achetez, il est très courant que les autres le copient et ce savoir se transmet aux nouveaux arrivants de la cage. Ainsi, si vous sortez vos rats sur votre canapé, il suffit qu'un deux décide un jour de descendre au sol et tous les autres finiront par le faire... Une fois qu'ils ont compris le "truc", ils devient quasiment impossible de les empêcher d'arriver à leur fins, vous n'aurez plus qu'à les sortir dans une pièce sécurisée...

La mémoire du rat

  Une autre preuve d'intelligence est la capacité qu'ont nos compagnons à se souvenir de certains événements ou de certains individus. La mémoire de nos rats a été évaluée, par des "tests" (non scientifiques) réalisés par des passionnés, à environ 6 mois.

Nos rats arrivent à se souvenir des humains qu'ils affectionnent ou, au contraire, dont ils ont peur. Cette reconnaissance se ferait surtout par l'ouïe et l'odorat, qui sont les deux sens les plus développés chez le rat. Nos compagnons associent certainement une odeur ou une voix à un sentiment (sentiment de plaisir, ou de peur) ce qui explique qu'ils fassent la fête à un maître qu'ils n'ont pas vu pendant quelques semaines, à l'occasion de vacances, par exemple. De même, un rat ayant été maltraité par quelqu'un restera toujours méfiant vis-à-vis de cette personne.

Une fois que le rat a résolu un problème tel que trouver la sortie d'un labyrinthe ou ouvrir la porte d'une cage, il s'en souviendra pendant quelques semaines.

Cette mémoire rend nos compagnons particulièrement attachants : il est toujours attendrissant, lorsque l'on va chercher, nos rats à notre retour de vacances, chez la personne qui les gardait, de le voir se précipiter à a porte de la cage au son de notre voix. Certains rats assez timides ou peureux pourront alors s'attacher à leur maître mais se méfier considérablement de tout iconnu.

Que peut on apprendre à son animal?

Nos rats sont capables de comprendre beaucoup de choses et arrivent facilement à faire des associations telles que, par exemple, "son de la clé qui ouvre la porte d'entrée = humain va venir nous caresser". Grâce à cette capacité, on peut espérer enseigner quelques "tours" à nos rats.  

Apprendre son nom au rat

 Pour être bien compris par l'animal, un nom doit être court et tonique lorsqu'il est prononcé. Un rat arrivera facilement à reconnaître le son "BiBip" ou "Nix" mais aura beauoup plus de mal à reconnaître "Mamour mon ptit chéri à sa maman/son papa", ou plus simplement, "Rodolf des bois".

Si vous souhatez apprendre à votre rat son nom, il faudra donc choisir le nom en fonction de ce désir. De préférence, choisissez un nom qui se prononce toujours de la même manière, pour que l'animal puisse bien identifier le son.

Il est ensuite très simple d'apprendre son nom au rat : dès que vous le caresserez (il faut que le rat voit que vous lu parlez), prononcez son nom, toujours de la même intonation, et il finira par sereconnaître. Vous pouvez aussi, si le rat est seul, prononcer son nom en lui parlant à travers les barreaux, quand vous l'appelez pour lui donner une friandise.

A partir du moment où le rat comprend que c'est à lui que vous parlez, alors la reconnaissance du nom viendra très vite.

Toutefois, une fois que votre rat connaîtra son nom, ne vous attendez pas à le voir métamorphosé en petit toutou qui vient dès que vous l'appelez. Un rat ne se déplacera que s'il y voit un intérêt, et non pas pour vous faire plaisir. Votre rat viendra, par exemple, s'il sait qu'il y a une friandise ou une séance de caresses à la clé, mais pas si vous l'appelez juste pour le faire réagir ou pour montrer à quelqu'un qu'il connaît son nom.

Par la suite, quelques indices simples permettent de constater que le rat se reconnaît quand vous l'appelez : si vous avez plusieurs rats et que, dès que vous prononcez le nom, seul le rat qui se nomme ainsi vient ou si, lorsque le rat est entrain de faire une bêtise, il suffit de prononcer son nom pour qu'il s'arrête (ne serait-ce que parce qu'il a compris qu'il était repéré).

Apprendre des tours à son rat

Avant toute chose, sachez que tout rat ne sera pas capable d'apprendre des tours, tout dépend de son tempérament : un rat vif sera plus réactif qu'un rat très calme, il faut aussi que l'animal soit proche de son maître, ou, de façon plus générale, de l'humain.

La méthode la plus utilisée pour enseigner quelque chose à un animal est le clicker  training. Elle est pratiquée avec succès sur les chiens, les chevaux, les perruches et perroquets et peut en fait s'appliquer à tout animal capable de comprendre le principe (le seul moyen de savoir si cela fonctionne avec votre animal, c'est d'essayer !)

Cette méthode est basée sur ce que l'on appelle le conditionnement opérant : on récompense l'animal dès qu'il fait ce que l'on souhaite, ce qui renforce ce comportement (l'animal accomplira l'acte pour obtenir la récompense). Pour ce faire, on fait en sorte que l'animal associe un signal sonore à une récompense, et on le pousse ensuite à faire ce que l'on souhaite par appât du gain.

les outils

Le signal sonore est créé par le clicker, un petit objet que l'on peut aisément acheter sur internet et qui produit un "click" fort et bref. On peut toutefois utiliser d'autres objets pour produire ce son (un stylo à ressort, par exemple) du moment que le son produit est toujours le même, et j'insiste sur ce point, l'animal doit pouvoir reconnaître ce son très précis sans hésitation.

 La récompense sera propre à chaque animal, si votre rat est friand de pomme par exemple, vous pourrez lui donner un petit bout de pomme à chaque fois qu'il aura accomplisa tâche, mais la récompense peut aussi être une caresse, une graine dont le rat est très friand (graine de tournesol, par exemple).... Ne donnez pas de grosse récompense car l'animal ne doit pas être rassasié avant la fin de la séance.

Pour amener l'animal à exécuter un acte  précis, on peut avoir besoin d'une cible, cete cible peut aussi être achetée sur internet mais vous pouvez la fabriquer vous-même en prenant une branche fine de 30 cm environ. La cible doit toujours rester la même, pour que le rat puisse la reconnaître, non pas à sa couleur, mais à sa forme et à son odeur.

Pour finir, les entraînements devront se dérouler dans le calme et dans un lieu neutre : l'animal ne doit être dérangé ni par des sons, ni par des odeurs ou des objets susceptibles de détourner son attention. Le rat étant nocturne, il est conseillé de faire ces exercices en début de soirée, voire en soirée. Les séances doivent être courtes et assez fréquentes (au moins tous les deux jours).

Le principe de la méthode

Le principe de base du clicker training est de récompenser le rat dès qu'il fait ce que l'on souhaite. Mais pour désigner précisément le moment où l'animal accompli le bon acte, nous avons besoin du clicker. Il faudra produire le "click" au moment très précis où l'animal fera ce que l'on veut. Il convient d'insister sur le timing qui est primordial pour que l'animal comprenne ce que vous attendez de lui.

Au début, il va donc falloir faire comprendre au rat que, quand le "click" retentit, il a fait ce que l'on souhaite et obtient sa récompense. Nous avons vu précédemment que le rat fonctionne beaucoup par associations, ici l'association devra être "click = récompense".

Les premières fois, vous ferez donc retentir le "click" et, juste après, vous donnerez la récompense à l'animal. Réitérez cette étape jusqu'à ce que le rat comprenne et sachez qu'il est parfaitement capable de comprendre : n'avez-vous jamais observé vos rats se précipiter à la porte de leur cage lorsqu'ils entendent le son du sachet contenant les friandises ?

 Une fois cela fait, vous pourrez commencer à faire comprendre au rat qu'il doit suivre la cible pour obtenir sa récompense. Vous pourrez ainsi apprendre à votre animal à slalomer entre des obstacles, par exemple. Pour cela, commencez, les premières fois, par toucher le museau du rat avec la cible tout en cliquant et récompensant au moment où la cible touche le museau. Le rat comprendra qu'en touchant la cible il obtient la récompense et vous pourrez, très progressivement, éloigner la cible de son museau et le faire avancerjusqu'à elle (en cliquant et récompensant à chaque fois qu'il touche la cible). Il arrivera un moment où votre rat cherchera à toucher la cible pour avoir sa récompense et c'est à partir de là que vous pourrez passer à des apprentissages plus compliqués.

Voici quelques exemples d'apprentissages

Attention ! L'apprentissagedoit être très progressif, vous ne pouvez pas exiger du rat qu'il accomplisse plusieurs tâches différentes lors d'une même séance. Vous devez y aller petit à petit et, à chaque fois, insister pendant plusieurs séances sur la nouvelle chose apprise, afin de bien renforcer le nouvel acquis.

Au besoin, marquez sur un papier les progrès de l'animal à chaque séance pour vous y retrouver.

Suivre un parcours

Vous pouvez disposer 3 ou 4 verres à l'envers sur une table et demander à votre rat de slalomer entre les verres. Pour cela, il faut qu'il ait appris à suivre la cible.

Vous commencerez par le faire passer entre deux verres en cliquant et récompensant au moment où il le fait. Vous rajouterez progressivement des verres au parcours...

Sauter un obstacle

L'important est déjà de trouver un obstacle que le rat peut franchir sans problème. Il faudra commencer à récompenser l'animal lorsqu'il pose les pattes sur l'obstacle, puis lorsqu'il grimpe dessus, et pour finir lorsqu'il franchit l'obstacle. Bien entendu, toutes ses étapes seront étalées sur plusieurs séances.

Rapporter une balle

Là aussi, il faut trouver un objet que l'animal peut facilement prendre entre ses dents. Commencez par récompenser l'animal quand il touche la balle. Il est fort possible, par curiosité, qu'il "tâte" la balle avec ses dents, ou qu'il donne un petit coup de dent dedans, il faudra alors cliquer et récompenser dès qu'il le fait, pour qu'il comprenne qu'il doit prendre la balle.

Une fois que l'animal a compris que, par exemple, face aux verres retournés il doit slalomer entre eux pour avoir sa récompense, il n'y aura plus besoin de cible (mais le clicker et les récompensent seront toujours nécessaires).

Laissez aller votre imagination, ce que vous demandez au rat doit être facilement exécutable par ce dernier, vous pouvez apprendre beaucoup de choses à votre petite bête.

 

N'hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez d'autre idées !

Commentaires (1)

1. Olivier 02/03/2011

Superbe explication! Bon, il n'y a pas mal de fautes de frappe mais c'est bien quand même.

Je ne comprends pas une chose: pourquoi continuer à donner les récompenses, si on continue, on a pas besoin du clicker!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site