Les métiers du cheval

Ce que tu aimes, c'est monter à cheval !

D'accord. Mais on ne gagne pas vraiment sa vie en faisant de la douce balade. Même le guide de tourisme équestre travaille dur en saison et doit gérer une entreprise qui n'est rentable que deux mois par an. Le cavalier professionnel doit possèder un excellent niveau d'équitation pour être crédible ; le moniteur doit manipuler pas mal de fumier durant sa formation ! Bref, tu devras t'accrocher, et posséder une bonne condition physique.

.

Moniteur

 

Une fois nanti du BEES 1 (Brevet d'Etat d'Educateur sportif du premier degré), on a une bonne carte dans son jeu. Si tous les moniteurs ne trouvent pas immédiatement un emploi salarié, ils peuvent commencer leur carrière dans un magasin de sellerie ou en faisant des remplacements.

* La formation

Elle nécessite le niveau bac et peut débuter à partir de l'âge de 18 ans. Elle comporte un "tronc commun" (partie théorique commune aux autres sports) et une partie spécifiquement équestre (équitation, pédagogie) ; tu peux choisir entre différentes options. La formation ne commence qu'après un stage de qualification.

* Renseignements

Ministère de la jeunesse et des sports

78 rue Olivier de Seres

75 739 Paris Cedex 15

Tel : 01 40 45 90 00

.

Cavalier-soigneur

C'est un soigneur hautement qualifié qui a aussi pour mission de travailler les chevaux de sport. Il peut être embauché dans une écurie de compétition, veillant étroitement sur des "chevaux-vedettes" : il les dorlote et les monte sous les instructions de leur cavalier, qu'il accompagne aussi dans ses déplacements.

* La formation

La voie à suivre est celle d'un CAPA ou d'un BAPA de soigneur. Une solide formation en équitation est aussi nécessaire.

* Renseignements

Union nationale interprofessionnel du cheval

9 rue Rougement

75 009 Paris

Tel : 01 53 34 17 50

.

Eleveur

 

Un métier aléatoire mais passionnant, nécessitant une très bonne connaissance du cheval, alliée à des capacités de gestion et d'organisation.

* La formation

Il n'y a pas de diplôme d'éleveur proprement dit. Il te faut t'orienter vers un BTA (Brevet de Technicien agricole) option "élevage". Ces brevets peuvent se préparer de différentes manières.

* Renseignements

Ministère de l'Agriculture, bureau Forminfo

1 ter avenue de Lowendal

75 007 Paris

Tel : 01 49 55 45 29

Internet : www.educagri.fr

.

Gendarme à cheval

Ouvert aux filles comme aux garçons d'un niveau galop 3, ce métier sympathique apporte la sécurité de l'emploi. Si les postes équestres restent encore assez peu nombreux, il s'agit d'une carrière stable.

* La formation

Le recrutement se fait à la sortie de l'école de gendarmerie.

* Renseignements

Direction générale de la gendarmerie nationale

35 rue Saint Didier

75 775 Paris Cedex 16

Tel : 01 53 65 40 00

.

Tu aimes avant tout les chevaux

Tu aime les chevaux à la folie... mais tu ne tiens pas spécialement à les monter ! De nombreuses professions t'offrent ce contact quotidien avec l'animal, sans exiger d'aptitudes physiques particulières.

.

Auxiliaire vétérinaire

En tant qu'aide vétérinaire ou auxiliaire vétérinaire, tu pourras soigner les chevaux et t'occuper d'eux, sans te lancer dans les longues et difficiles études vétérinaires. Tu assisteras un véto, lors de ses visites chez les clients ou en clinique. Salarié, tu bénéficies de tous les avantages sociaux.

* La formation

Il existe plusieurs établissements assurant cette formation, qui est ouverte aux candidats bacheliers ou du niveau de terminale, ou encore aux titulaires d'un brevet de technicien agricole BTA ou d'un BEPA.

* Etablissements privés spécialisés

- Institut Bonaparte

32 rue de Paradis

75 010 Paris

Tel : 01 53 34 95 34

- Institut Bonaparte

rue Bourrienne

56 910 Carentoir

Tel : 02 99 93 79 30

* Etablissements public spécialisé

CNFA d'Aix-en-Provence

5 boulevard de la République

13 100 Aix-en-Provence

Tel : 04 42 93 63 30 

.

Vétérinaire

Un excellent métier, lucratif et sûr. Le vétérinaire peut débuter (même en attendant d'avoir passé sa thèse) comme assistant vétérinaire, salarié par un confrère. Le plus souvent, il s'installe ensuite à son compte ; il aura une excellente rémunération, mais certaines contraintes liées aux professions libérales.

* La formation

A l'issu d'un bac S, deux années de classe préparatoire débouchant sur le concours d'entrée à l'une des quatre écoles vétérinaires de France. Si cela marche (bravo !), cinq années d'études suivront.

* Renseignements 

Ecole nationale vétérinaire de Maisons-Alfort (ENV)

7 av du Gl. de Gaulle

94 704 Maisons-Alfort Cedex

Tel : 01 43 96 71 81

.

Inséminateur

L'insémination artificielle se développe et les techniciens inséminateurs ont aujourd'hui de bons débouchés. Ce métier nécessite d'effectuer de nombreux déplacements pour se rendre chez les éleveurs ; mais l'inséminateur peut aussi être basé dans un haras, il devient alors sédentaire.

* La formation

Elle passe par un BTA (brevet de technique agricole) ou un bac pro dans le secteur équin. Un stage de spécialisation s'effectue ensuite à l'école du Haras du Pin

* Renseignements

ENPH (Ecole nationale professionelle des Haras)

61 310 Le Pin au Haras

Tel : 02 33 12 12 00

.

Ostéopathe équin

Au rayon des "nouveaux métiers", voici une profession appelée à un bel avenir. En effet, les chevaux de sport sont de plus en plus considérés comme de véritables athlètes ; le kiné ou l'ostéopathe font désormais partie de l'équipe chargée de veiller à leur pleine forme.

* La formation

Pour l'instant unique en France, elle s'adresse à des kinésithérapeutes "pour humains" déjà diplômés.

* Renseignements

Institut française de kinésithérapeute animale (IFKA)

avenue Paul Cézanne

77 680 Roissy-en-Brie

Tel : 01 60 28 28 44

.

Les métiers des courses

Dans ce secteur régi par d'importants intérêts économiques, les professionssont assez structurées. Si le métier de jockey est réservé aux poids plume (pour les courses de galop), plusieurs orientations sont possibles notamment dans les courses de trot.

.

Entraîneur

Aujourd'hui, de très nombreux entraîneurs sont des jeunes. L'entraîneur peut être salarié d'un propriétaire ou d'une écurie de courses. Il peut aussi être établi à son compte (il s'agit alors d'une profession libérale). Il est rémunéré par la pension des chevaux qu'il entraîne, et touche 10 % des gains en courses.

* La formation

Pas de diplôme proprement dit. La filière à suivre est celle du BEPA "entraînement du cheval de compétition". Elle se prépare à l'issue de la troisième (brevet des collège non exigé). Durée de l'enseignement : 2 ans, effectué en internat. On peut ensuite enchaîner sur le bac pro.

.

Lad-jockey et lad-driver

Le lad-jockey travaille dans le milieu des galopeurs (courses de plat ou d'obstacles). Il a des responsabilités de soigneur et se charge aussi du travail des chevaux, sous la direction de l'entraîneur. Il a parfois la possibilité de monter en course.

Si tu n'as pas le gabarit "jockey", tu peux t'orienter vers les courses de trot. Le lad-driver occupe les mêmes fonctions que le lad-jockey... mais côté sulky.

* La formation

En internat, parfois dès la classe de quatrième, dans l'une des structures de l'AFASEC

.

* Pour tous renseignements concernant les métiers des courses :

AFASEC (Association de formation et d'action sociale des écuries de courses)

BP 70 149

60 635 Chantilly

Tel : 03 44 62 41 60

.

Commentaires (6)

1. tibouchonMarie (site web) 19/01/2009

Bravo !!
Moi je voudrais être vétérinaire !!

2. vava 14/10/2010

moi jve etre eleveur soigneura+

3. guénard (site web) 16/12/2010

bjr à tous, je m'appelle Alexandra j'ai 19 ans.
Moi je cherche un emploi dans le métier de LAD j'ai de l'amour et une grande passion pour les chevaux. Merci de me répondre si vous avez des idées pour m'aidé dans mes récherches.
Merci à tous je vous souhaite une bonne journée.
Alexandra.

4. chevrat (site web) 16/12/2010

moi aussi je voudrais travaillé avec les chevaux.

5. anais merlin 06/02/2011

j'adore ce site il est génial!!
grace a ce site je vais pouvoire réfléchir a mon avenir

6. Najib najib (site web) 22/03/2011

salut
comment allez vous ?
moi je suis un jeune homme de 29 ans , marocain , mon domaine c'est la course de chevaux .
Je vous écris ce message à votre administration respectable (club d'equestre) afin de vous rejoindre à l'avenir, je pratique le sport de toute l'équitation (courses des chevaux) depuis l'enfance et celui qui a l'expérience dans ce domaine ( jockey professionnel) , et j'ai les documents pour le prouver.
Et que j'ai été accepté à votre club, je vous enverrai ces documents plus tard, par le biais de l'Internet.
Si vous souhaitez poser des questions ou je suis soumis à un signal de test.
S'il vous plaît envoyez-moi la réponse prochainement .
Je vous souhaite bonne chance.
et merci

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×