La queue

L'aspect de la queue du rat est une particularité de son anatomie qui renforce la répulsion que certaines personnes éprouvent envers lui. C'est en effet, la première réponse que l'on obtient lorsque l'on interroge de personnes sur la raison pour laquelle ils n'aiment pas les rats. Si l'aspect de la queue les dérange, plusieurs raisons sont avancées : ainsi sa longueur et le fait qu'elle soit annelée rappelle le vers de terre. Ce dégoût peut être assimilé à l'expression de pulsions enfouis dans notre inconscient. La peur de la mort, de l'inconnu, des vers qui pénètrent et dévorent les cadavres. Si ces interprétations relèvent plus de la psychanayse, cela permet d'expliquer pourquoi le sentiment de rejet est plus fort pour la queue que pour les dents de l'animal. La possibilité d'être mordu semble moins grave que d'être touché par cette longue queue.

Comparons un rat et un écureuil. Ils ont de nombreux points communs, ils appartiennent tous les deux à l'odre des rongeurs avec une force exceptionnelle dans la mâchoire. Ils ont l'oeil vif et brillant, le poil dur et court. La morphologie est très proche l'une de l'autre. L'écureuil est admiré pour son allure générale et surtout pour sa queue touffue en panache. Le rat ne possède qu'une longue queue vermiforme qui inspire le dégoût et la peur.

La queue du rat dans la littérature

Jean de La Fontaine en démontrant l'intelligence et la ruse du rat prouve également que sa queue peut être très utile. Le rat est présent dans 14% des bandes dessinées, pour 11% pour la souris. Cette dernière immortalisée par Walt Disney avec ses deux héros Michey et Minnie a contribué à la rendre sympathique et bien que la queue soit toujours dessinée, elle n'est nullement un obstacle dans sa popularité.

Un peu d'anatomie

La queue est le prolongement de la colonne vertébrale : elle est donc très utile, voire indispensable pour l'équilibre des rats et des souris. Ces animaux aiment particulièrement grimper ou se poser parfois à des endroits peu stables et la queue sert alors de balancier ou de cinquième patte lorsqu'il s'agit de grimper à la corde.L'intelligence du rat et de la souris n'est plus à démontrer. En effet, ils savent également se servir de leur queue pour attraper un liquide inaccessible au fond d'une bouteille. Ensuite, il ne reste plus qu'à se lècher la queue !

Le rat tout comme la souris aime à se poser au bord d'un bol de nourriture pour manger. Ils s'y tiennent donc en parfait équilibre avc l'aide de leur queue.

Le "roi de rats" un mystère qui reste entier

Sous le nom de "roi de rats" se cache une véritable curiosité zoologique qui reste inexpliquée à ce jour. Un "roi de rats" est un regroupement de rats dont les queues sont soudées et entrelacées les unes aux autres, souvent prises dans une gangue composée de paille, d'excréments et de poils.

37 "rois de rats" ont été réellement authentifiés, ces spécimens sont conservés dans quelques musées européens ou documentés par des photos et des témoignages authentiques. En Europes, les "rois de rats" ont été trouvés pour la majorité en Allemagne et pour quelques uns en France et aux Pays Bas.

Le "roi de rats" de Buchheim en Thuringe a été découvert desséché en 1827 lors de la démolition d'une cheminée dans un moulin. Il se compose de 32 rats mommifiés d'une façon toute naturelle. La plus récente découverte de "roi de rats" vivant remonte à 1963 et provient d'une grange proche de Rosentaal dans le Barbant aux Pays Bas. Il se compose de 7 rats adultes, 5 femelles et 2 mâles solidement soudés par leurs queues. Un "roi de rats" peut être composé d'individus du même âge ou d'âges différents. Tous les "rois de rats" trouvés en Europe étaient composés de rats noirs. A Java, des "rois de rats" ont été signalés avec d'autres espèces que le rat noir.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×