Les races ibériques

La péninsule ibérique (Esapagne et Portugal) a toujours été une terre d'élevage et de sélection de chevaux superbes ! Tu as certainement vu en photo ou dans des spectacles équestres les magnifiques chevaux lusitaniens ou espagnols avec leur grande crinière et leur panache incomparable. Petit tour d'horizon pour en savoir plus...

Au XVIIe siècle, on ne jurait que par les chevaux d'Espagne. A cette époque, le pur-sang anglais, l'anglo-arabe, le selle français n'existaient pas. Le saut d'obstacles ne faisait pas partie des activités équestres, qui étaient alors essentiellement orientés vers le manège ou la guerre, ce qui revenait d'ailleurs un peu au même car les figures de haute école étaient à l'origine des mouvements "utiles" pour esquiver les attaques de l'ennemi. Les chevaux d'Espagne et du Portugal, avec leur brio et leur élégance, étaient très appréciés. On les recherchait dans toute l'Europe pour leur beauté, leur docilité et leur équilibre. D'ailleurs le cheval d'Andalousie a fortement marqué l'élevage : des races aussi connues que le lipizzan (utilisé à l'école de Vienne) en sont directement issues ! Après un passage à vide, dù à l'engouement pour les races de course et de sport, les chevaux ibériques connaissent aujourd'hui un grand succès. Les cavaliers de dressage de haut niveau savent bien qu'un lustianien (s'il est bien choisi) est capable des mêmes performances physiques que les autres races. En plus, il fait preuve d'un talent fou pour les figures très rassemblées, comme le passage et le piaffer. Avec, en prime, un charme et une présence qui n'appartiennent qu'à lui !

 

Le Cheval de Pure Race Espagnole (PRE)

   

Souvent appelé à tort "andalou", le cheval de pure race espagnole (c'est son appellation officielle aujourd'hui) descend des chevaux élevés autrefois en Andalousie par des moines de la région de Jerez-de-la-Frontera, en Espagne. Souvent de robe grise, de taille moyenne, il a des allures parfois assez relevées qui lui confèrent beaucoup de brio. Il est remarquablement intelligent et doté d'un caractère presque toujours adorable !

Taille : mâles 1,55 m au garrot ; juments 1,50 m.

Morphologie : cheval très harmonieux, au dos court, à l'encolure forte et développée. L'arrière main est puissante et musclée. Pieds durs avec une corne d'excellente qualité.

Robes : gris (fréquent) bai, bai-brun, noir. Les crins sont longs et abondants, souvent légèrement frisés.

Caractère : le pure race espagnole allie une attitude fière à une très grande docimité. Très souvent gardés entiers, les mâles restent en général très doux et d'un caractère parfait.

Aptitudes : c'est un bon sauteur. Possédant une étonnante aptitude au dressage et une adresse rare, le pure race espagnole excelle dans la "doma vaquera" (dressage traditionnel issu du travail du bétail), mais aussi dans la Haute Ecole classique. Ces magnifiques chevaux ajoutent à leur équilibre naturel une rare docilité et beaucoup de panache ! Ils sont adorés des cavaliers de spectacle et des cascadeurs, qui apprécient leur sensibilité et leur étonnante réceptivité à l'apprentissage.

Le Pur-sang Lusitanien

Très proche cousin du pure race espagnol, le lusitanien est originaire du Portugal. Lui aussi possède noblesse et élégance, et son modèle est très voisin, avec une encolure haute et de beaux crins... Il existe une sous-race du cheval lusitanien nommée alter real. Ce sont des chevaux de belle taille, toujours de robe baie, et d'un caractère assez marqué. La race a subi au début de ce siècle des croisements avec des pur-sang anglais, des anglo-arabes et des chevaux allemands. Ce qui lui a conféré une taille légèrement supérieure et des allures souvent plus étendues que le cheval espagnol. Heureusement, ces croisements sont restés modérés et la race alter real, un moment menacée de perdre son identité, a retrouvé aujourd'hui toute sa pureté.

Taille : mâles 1,60 m au garrot ; juments 1,55 m.

Morphologie : c'est un cheval assez compact, souvent plus lourd que le pure race espagnole. Il est doté de belles allures et possède une tête expressive.

Robes : grise, baie, isabelle, souris, parfois alezane. Pour l'alter real, on n'accepte que le bai.

Caractère : le lusitanien est fier et noble, mais toujours docile et courageux. Son cousin l'alter real a un caractère plus vif, mais reste un cheval loyal pour celui qui sait le comprendre.

Aptitudes : comme le pure race espagnole, le lusitanien possède des dons étonnants pour le dressage et la Haute Ecole, avec une aptitude naturelle au "rassembler". Il est de plus en plus recherché par les cavaliers de dressage classique. Quant à l'alter real, c'est la monture exclusive des écuyers de l'Ecole Portugaise d'art équestre de Lisbonne.

Même s'il participe encore parfois au travail de la ferme, aujourd'hui le lusitanien est surtout élevé pour la corrida et l'entraînement de la Haute Ecole.

Le Sorraïa

Le poney sorraïa est considéré comme l'ancêtre du cheval lusitanien. Il est le descendant des poneys indigènes qui peuplaient les rives du Tage au Portugal, où il vivait encore en semi-liberté jusqu'au début du siècle. En 1920, le docteur Ruy d'Andrade le découvre lors d'une partie de chasse. Il décide de sauver la race alors sur le déclin. Dès 1937, père et fils reconstituent donc le sorraïa primitif, en maintenant un petit troupeau dans son milieu naturel. Aujourd'hui, ce poney est utilisé pour les petits travaux agricoles et pour conduire les troupeaux de taureaux, mais aussi pour la selle et le bât.

Taille : de 1,43 m à 1,45 m au garrot. Il est souvent plus petit, mais sa taille dépend de son cadre de vie et de son type d'alimentation.

Morphologie : beau poney plutôt de type selle, avec une tête à profil droit ou légèrement convexe, et des membres très solides. Ses oreilles sont longues avec des extrémités noires.

Robes : isabelle, grise ou louvette, avec une "raie de mulet" sur le dos et parfois des zébrures aux membres. Il ressemble à un petit cheval espagnol. Les crins sont noirs mélangés à des crins plus clairs (comme le fjord ou l'highland).

Caractère : docile comme un cheval lusitanien, mais parfois têtu... comme un poney ! Il a un caractère un peu indépendant, mais reste maniable.

Aptitudes : toutes celles d'un bon poney. Il n'est pas très fort, mais se montre vigoureux au travail et résistant. Il est capable de travailler même avec une nourriture pauvre.

Commentaires (6)

1. GONCALVES 03/01/2010


franchement c super c articles sur le pur sang lusitanien ou encore le pure race espagnol son super et bien detaille

Je suis portugaise et cavaliere et je mon te des pure sang lusitanien et pur race espagnol et je rajoute qu'il sont tres cooperatifet et que ce son des chevaux fier et qui son conten de travailler au coté de bonne personne.

2. Goncalves 02/07/2010

Aussi g oublier de rajouter que ces chevaux sont tres resistant et on une maniabiliter parfaises malgré leur poids...
A tu Un cheval ou une poney ou fait tu de l'equitation? c sur c mieu davoir son cheval car on le conneii et on le maitrise de + en + mais parfoi c mieu de tester chak chevaux pour ensuite avoir aucun problem kelkesoi lindividu! Je suis paser par la moi ossi....

3. julie 04/09/2010

les chevaux j'adore♥♥♥x 999999999999999999...ect.

4. jdp 77 02/02/2011

trop magnifique les chevaux plus qu'une passion toute une vie

5. jdp 77 02/02/2011

trop magnifique les chevaux plus qu'une passion toute une vie

6. cindy123 <3 (site web) 08/04/2011

[b][/b][i][/i][u][/u][center][/center]j adore les chevaux et j aimerai me faire un cite comme le votre pouve vous m aider?????!!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×