Le mérens

 

  

Cheval ou poney, la question divise ses amateurs. Pourtant, son allure trapue, sa petite taille et son mode de vie semble le rappocher du poney plus que du cheval... Quoi qu'il en soit, le mérens est un animal hardi, au pied sûr, adapté à toutes les formes d'équitation. Il peut être monté par des adolescents ou par des adultes mais il ne convient pas vraiment aux très jeunes enfants à cause de sa force et de son caractère "bien trempé". Ses disciplines de prédilection sont l'attelage et la randonnée.

Le mérens en couleurs

...ou plutôt en couleur, puisque la seul robe admise est le noir ! La robe du mérens est en principe noir zain, c'est-à-dire sans aucune marque blanche. Toutefois, une petite marque en tête peut être tolérée. Comme la plupart des poneys de montagne, le mérens possède des crins très fournis et un poil d'hiver épais : il est ainsi parfaitement armé pour affronter les rudes hivers de son Ariège natale.

Au naturel

Image non réduite

Le mérens est encore élevé en semi-liberté dans les pyrénées. La grande majorité des éleveurs se trouvent dans le berceau de la race, l'Ariège, et leurs poneys vivent une bonne partie de l'année dans la montagne, sur des plateaux herbeux. Ils gardent ainsi leurs caractéristiques ancestrales : rusticité, sûreté de pied et résistance, mais aussi un tempérament un "sauvage", compensé par une grande gentillesse. L'hiver, malgré leur exceptionnelle résistance au froid, les mérens redescendent dans les vallées... en attendant l'été suivant !

Anecdotes

* Des peintures rupestres magdaléniennes représentant des chevaux très semblables au mérens ont été retrouvées dans les grottes de Niaux, près de Tarascon-sur-Ariège.

* Au début du XVIIIe siècle, des juments mérens furent croisées avec des étalons d'origines diverses (notamment barbes et bretons). Dégradée, la race a failli disparaître.

* En 1961, la race ne comptait plus qu'une quarantaine de sujets. Vingt ans plus tard, les effectifs étaient montés à huit cents. Aujourd'hui, le mérens semble tiré d'affaire grâce aux débouchés intéressants que sont l'attelage et l'équitation de loisir.

* Les plus petits sujets toisent 1,35 m mais la moyenne se situe aux alentours de 1,45 m et certains spécimens mesurent plus de 1,55 m.

* L'été, dans la montagne, certains mérens portent une cloche autour du cou pour être plus facilement localisés par les éleveurs.

* Poney de bât et de labour à l'origine, l'Ariègeois, comme on le nomme aussi, est à présent principalement utilisé pour le loisir.

 

 

 

Commentaires (2)

1. tibouchonMarie (site web) 10/12/2008

TROP MIGNON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

2. petitponeysauvage (site web) 10/12/2008

c'est trop beau ce poulain qui vient de naitre !et le mérens dans l'eau qui est tout éclaboussé,encore plus !!!!!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×